Des roudoudous ou un sort ! #halloween #mermaidparty

roudoudous-2

La plage semble déjà bien loin. C’est la loose de rentrée, aujourd’hui plus qu’hier encore… Parce qu’il pleut, que mes deux enfants m’ont rejoint dans la nuit (l’un toussait, l’autre avait fait des cauchemars), que moi-même je m’étais couchée encore plus tard que d’habitude et que moi aussi voyez-vous, j’ai fait des cauchemars (une maman ça peut encore faire des cauchemars, si si les enfants !) et me suis réveillée en sueurs au moment où ma brioche toussante pointait le bout de son nez !

Alors que numéro 1 dormait à poings fermés, je me suis levée avec numéro 2, craignant déjà que les poux courent sur mon oreiller. Oui on en a encore, ou plutôt elle, peu, mais il y en a… Je crois que ce sont des mutants puisque je passe le peigne Assy 2000 (coucou Paule !) tous les jours !! Surtout depuis que j’ai investi chez Bonton Coiffure dans le soin incontournable des cheveux bouclés mais pas que ! (coucou Laureen !).

Mais je m’égare ! Aujourd’hui je veux vous parler des roudoudous. Oui, ces fameux bonbons vendus dans les années 60/70, qui se léchaient dans un coquillage en plastique et qui ont mystérieusement disparus, au même titre que les mistrals gagnants en fait ! Au Gabon, nous avons des coquillages très épais et super costauds. Alors j’ai eu envie d’en fabriquer moi-même, une alternative à la sucette et une bonne façon de recycler tous nos jolis coquillages !

La recette est bête comme chou. Un simple caramel au sirop !
125g de sucre
1 cuillère à soupe d’eau
1 cuillère à soupe de jus de citron
1 cuillère à soupe de sirop de grenadine
Des coquillages bien nettoyés (en France prenez des coques !)

Faites chauffer sucre, eau, jus de citron et sirop. Remuez la casserole de temps en temps sans utiliser de cuillère pour éviter que le sucre ne brûle au fond de la casserole. Quand la préparation commence à se colorer et à s’épaissir, retirez du feu et versez-la dans chaque petite coque. Attention de ne pas vous brûler ! Pour que les bonbons soient durs, mettez-les quelques heures au réfrigérateur. Plus ils refroidiront, plus ils auront la consistance d’un caillou !

Et pour encore plus de rapidité, un bonbon dur artisanal dans chaque coquillage et hop au four !

Je trouve ça rigolo cette idée de fabriquer ses bonbons soi-même, surtout en prévision d’Halloween !

Et puis ces coquillages acidulés sont juste parfaits pour une mermaid party, non ? J’dis ça, j’dis rien !!

Je vous embrasse.

Coralie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *