La semaine 44/52. Leur complicité. Et mon cœur chamallow.

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest

la-semaine-39_52-2

Cette année, ces deux-là sont dans la même école. Déjà l’an dernier en fait. Au Gabon, une seule école de la PS au CM2 et la seule chose qui avait pu calmer Gabrielle le jour de la rentrée, c’était de savoir que son frère n’était pas loin. Toutes les salles donnaient sur l’extérieur et de la fenêtre de sa classe, elle pouvait apercevoir la classe de son frère. Elle le savait, à la récréation elle le verrait. Cela la rassurait.

Camille est très protecteur avec sa petite soeur. Il en était pourtant totalement indifférent à sa naissance. Jusqu’au jour où je l’ai entendu me dire : “Mais maman ne le gronde pas, elle est tellement mignonne “. Ça m’a rendue complètement chamallow.

Depuis elle est bourriquette avec lui. Ils se chamaillent. Il n’a pas toujours raison. Mais il cède souvent. Je dois être vigilante.

Depuis la rentrée, toujours le même rituel chaque matin, il lui prend la main pour franchir la grille de l’école. Puis il l’embrasse, parfois il la prend dans ses bras puis il lui fait un signe de la main et la regarde s’éloigner vers ses copines.

Je fonds…

Cette semaine encore une anecdote complètement craquante. Depuis le retour des vacances, les CM1 déjeunent en premier à la cantine puis vient le tour des CP. Un soir Gabrielle me raconte avec enthousiasme qu’elle voit tous les jours son frère à la cantine.
“Tu sais maman, j’ai dit à Camille de m’attendre.”
– Ah bon ? Mais tu ne devrais pas faire ça. Camille va se faire disputer. Il ne doit pas trop traîner, d’autres enfants attendent pour déjeuner, tu sais.
Et Camille d’intervenir : “Mais nan maman, t’inquiète ! Je fais ça discrètement ! Et puis comme ça, je peux lui couper sa viande.”

Leur complicité. Dire que je rêvais d’avoir un grand frère. Quelle chance tu as ma Gabrielle !

Un garçon. Une fille. 3 ans et demi d’écart. Peu importe le sexe. Des enfants rapprochés ou pas. L’amour se fiche pas mal de tout ça.

Je vous embrasse les poulettes.

La coco(tte).

ps : Les photos ont été pris au Blocbuster de La Défense. Camille reprend ses cours d’escalade mercredi. Il en faisait déjà il y a deux ans. Sa passion est contagieuse. Gabrielle attend avec impatience ses 6 ans pour pouvoir démarrer les cours ! Si vous avez un enfant grimpeur urbain comme le mien, je vous recommande vivement ses espaces où les enfants peuvent apprendre l’escalade en toute sécurité. Moyennant une dizaine d’euros, votre loulou ou louloutte pourra d’abord s’initier librement. On est fan ! Et pour avoir testé deux salles, les jeunes profs sont vraiment tous adorables.

2 réflexions au sujet de « La semaine 44/52. Leur complicité. Et mon cœur chamallow. »

  1. Trop choux!!! Et trop MDR les filles font tjs tourner les garçons en bourrique!!!
    Gros bisous!
    Merci de ton message sur l’autre post!
    Si jamais vous passez vers Bordeaux n’hésitez pas!!

  2. Des baisers d’Hortense et Edgar, à qui il a fallu expliquer que tous les copains de l’an dernier ne seraient pas là à nouveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*