Mon carnet de voyage africain #13

PREMIERE4-1024x768

Nous sommes partis pour une aventure d’un an au Gabon. Je vais essayer de livrer ici mes impressions, ma vie d’expat’, ses joies, ses difficultés. La vie m’a amenée au Gabon. Je ne suis pas une expatriée convaincue. Loin de là. J’aime ma vie en France. Mais je suis bien trop curieuse pour ne pas tenter l’expérience, avec un billet de retour dans la poche ! Voici notre petite vie en terre africaine. Et pour suivre notre aventure au jour le jour, rdv par ici >>> clic clic clic

Dernière ligne droite avant les vacances. Cette semaine fut le parfait condensé de cette première période de classe passée à POG (Port-Gentil pour les intimes ndlr). De la complicité qui s’installe, des sourires et une bonne dose de stress et d’adrénaline.IMG_0458 IMG_0474 IMG_0489 IMG_0495 IMG_0519 IMG_0597 IMG_0608IMG_0631IMG_0624 IMG_0644

Entre deux cours de cuisine locale avec Fée Claudine, nous sommes partis avec les copines au Grand Village pour notre première séance « shopping ». Hélène nous avait déniché des plateaux en émail à l’esprit vintage. Impossible de résister. Alors nous sommes partis chez Ramata. Ramata déniche dans toute l’Afrique de jolis trésors, paniers, tamis, pilon… On y trouve des merveilles fabriquées de manière artisanale. Bien sûr, je suis prudente. Étant déjà partie en Afrique mais aussi à l’île de Ré ou dans les Alpes, je sais trop bien qu’une jolie déco locale ne reste jolie bien souvent que localement. Alors j’achète avec parcimonie en imaginant chaque pièce dans mon intérieur parisien.IMG_3083 IMG_3085 IMG_3094 IMG_3097IMG_3098IMG_3101IMG_3104IMG_3106IMG_0707IMG_0702IMG_0711

Passons à la montée d’adrénaline.

Je vous l’ai déjà dit. Je crains deux choses ici : les contrôles de police et les fous. Alors que nous venions d’acheter du poisson, un fou est arrivé derrière nous. Un geste agressif de la main vers le visage de l’une d’entre nous. Séparée des copines, je me suis mise à courir. Nous nous sommes enfoncées dans le marché. Il ne nous a pas suivies. Mais après avoir retrouvé la voiture, nous l’avons vu à 100 mètres, nous fixer. Le chauffeur nous a aidées à le faire partir mais je crois que je ne suis jamais montée aussi rapidement dans une voiture avec verrouillage des portières inside comme dans un film. Maman, si tu me lis, je vais bien ne t’en fais pas.

C’était la semaine dernière et bien sûr, j’ai pris du recul sur tout ça. Je suis même sortie à pieds de la maison aujourd’hui. Je crois que la liberté n’a pas de prix. Claudine aussi a peur des fous. Mais avec ma peau blanche, je me sens exotique et plus visible de tous. Alors m’y ferai-je ? La semaine dernière, j’ai beaucoup douté. Les vacances sont les bienvenues.

Ah oui, j’allais oublié. ENFIN, le frêt ! Le maritime avant l’aérien ?! Finalement, on se passe très bien de l’essentiel. Mais juste avant les vacances, les jouets étaient tout de même plus que bienvenus. C’était un peu Noël. Pour nous tous.

Vendredi, Halloween à l’école. Tutu et serre-tête d’Emily the Bride sur la tête, j’ai regardé partir ma petite sorcière.  IMG_0753 IMG_0767IMG_0790IMG_0797IMG_0798IMG_0801IMG_0805IMG_0809

Et puis le directeur de l’école a pris contact avec moi. Les nouvelles vont vite. Oui je suis enseignante titulaire. J’ai accepté d’être la roue de secours de l’enseignante remplaçante au cas où.IMG_3129 IMG_3131 IMG_3135

D’autres projets professionnels. Je vous montre vite.

Allez je vous laisse, j’ai des têtes de mort à découper et des dragons à nourrir.  IMG_0827 IMG_0829IMG_0820IMG_0817

Je vous embrasse. Peu de publications cette semaine. Je me rattrape très vite avec le flan coco de fée Claudine, une déco mexicaine pour Halloween et un look de danseuse très Black Swan !

Des baisers.

Coralie xxx