WEEK 4/52… Des cours de natation dans la carte postale.

S-W-I-M-I-N-T-H-E-S-E-A-1

Cette semaine, il y a eu beaucoup de travail pour moi.

Loin de la France, j’ai développé des partenariats qui me tiennent à cœur et dont je vais bientôt pouvoir vous parler.
Il y en a un d’ailleurs qui n’est plus un secret. Mon premier DIY pour Marie-Claire Idées web a été publié il y a quinze jours. Il fait partie d’une série autour de l’anniversaire de Gabrielle. Le thème m’a été proposé par Marie-Claire Idées et m’a énormément inspirée. Peau d’âne… Je suis en train de traiter les différents DIY et les photos. Je trépigne de tout vous montrer.

Dans cette semaine de travail avec quelques frayeurs informatiques, il y a eu cette parenthèse enchantée.
Notre piscine est en plein traitement antibiotique, homéopathique… On pense même à l’intuber ! Bref, impossible d’y laisser traîner un orteil. C’est donc à la plage que les enfants vont continuer à prendre leurs cours de natation.
Pour tout vous dire, j’y allais à reculons… Peur de la chaleur, du monde.
J’avais tort. Nous avons passé un après-midi fantastique. Un après-midi d’expat tel qu’on se les imagine. Farniente à la plage, sans aucun stress puisque les enfants étaient encadrés !
Quand nous sommes arrivés, il n’y avait personne. Les enfants ont profité d’une première demi-heure en cours particulier dans la carte postale et l’eau translucide, puis des petits copains les ont rejoints. « Maman, j’ai vu un poisson plat tout au fond de l’eau », m’a dit Gabrielle avec ses lunettes de compet’ ! Le combo, brasse/snorkelling. Perfecto !

IMG_5586IMG_5590IMG_5594IMG_5602IMG_5607IMG_5613IMG_5614

Au fond, derrière les bouées, deux petits points… Camille et Nicolas.

IMG_5615IMG_5617IMG_5618IMG_5619IMG_5627IMG_5656IMG_5631IMG_5637IMG_5641

Bien sûr, pour ceux qui me lisent depuis le début, j’espère que vous aurez compris que l’expat, ce n’est pas uniquement les paysages paradisiaques. Mais je peux dire qu’après 4 mois, les mauvais côtés de ma vie africaine me pèsent moins. Je n’ai plus de coups de blues incontrôlables avec l’envie irrépressible de sauter dans le premier avion. La France me manque. Oui. Mais nous sommes déjà en février… Je sais aussi que cette période est parfois pesante en France. La grisaille, le manque de lumière et le moral qui va avec. Je sais tout ça.

Alors je pense fort à vous et je vous envoie un container de vitamine D !

Des baisers, près de l’océan.

Coralie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *